Plaie, bouton, brûlure ou coupure ? Attention aux cicatrices ! Le Soleil peut être le pire ennemi de la cicatrisation ! En effet, la peau lésée et les nouveaux tissus cicatriciels sont extrêmement sensibles aux rayons ultra-violets.

 

Pourquoi protéger ses cicatrices du soleil ?

 

Lors d’une exposition au soleil, la peau aura une réaction inflammatoire en créant de la mélanine pour se protéger des rayons UV. Le risque d’hyperpigmentation est alors maximal si aucune protection solaire n’est appliquée sur la cicatrice.

Il n’est pas rare de voir l’apparition de taches brunes, sur les zones cicatricielles, qui mettent parfois des mois à s’atténuer. Lorsque celles-ci ne partent pas il existe fort heureusement des solutions pour les effacer.

 

Les types de cicatrices à protéger au maximum

 

Les cicatrices profondes, et même superficielles (griffures, légères brûlures…) sont à protéger de toute exposition solaire avec une crème à fort indice de protection. (SPF 50 de préférence)

Les boutons d’acné ou liés à une piqûre de moustique, encore rosis, par exemple ne doivent pas être négligés. S’ils sont grattés ou inflammés,  la zone cicatricielle pourra se pigmenter !

Les vergetures blanches, si elles ne sont pas bien sûr de véritables cicatrices en soit, doivent également être protégées du Soleil : elles auront en effet tendance à foncer beaucoup plus que la peau environnante.

 

Les traitements laser pour effacer les taches sur les cicatrices

 

Les lasers constituent la solution idéale pour corriger la pigmentation d’une cicatrice ou même la remodeler. En effet, les lasers picosecondes comme le laser Picosure ou les lasers « déclenchés » (comme le Revlite) permettent de traiter les troubles pigmentaires qu’ils soient associés à la présence de cicatrices ou non.

 

La meilleure solution reste donc la prévention ! S’il est déjà trop tard, et que vos cicatrices ont pigmenté, vous pouvez envisager de réaliser des séances de laser par un dermatologue dès l’automne.